Apple Pencil : “Steve Jobs a dit”

Bon, j’ai un petit coup de gueule à passer. Voilà, je lis beaucoup sur la présentation Apple de cette semaine (normal), et je dois dire que je n’en peux plus des analyses et commentaires qui expliquent que le stylet d’Apple fraîchement annoncé aurait déplu à Steve Jobs, parce qu’il a dit un jour que les stylets n’étaient pas bons… Alors faisons une petite mise au point.

apple-pencil-inside

D’une part, Steve Jobs s’est contredit des dizaines de fois dans ses présentations et ses arguments… L’exemple le plus célèbre est celui de la vidéo sur l’iPod. Après avoir expliqué au monde que personne ne voulait regarder de vidéo sur le petit écran de l’iPod d’origine, il annonce fièrement l’iPod vidéo.
Mais c’est loin d’être le seul exemple de ce qui était un mélange de désinformation et, sans doute, de capacité que nous avons tous (ou devrions tous avoir) à changer d’avis quand les conditions changent. En voici quelques-uns de plus, sur cette vidéo trouvée en une recherche rapide.

D’autre part, il faut comprendre le contexte d’il y a presque dix ans (!) dans lequel il disait effectivement « qui veut d’un stylet ? C’est horrible à utiliser ! » et « Si vous devez utiliser un stylet, vous avez déjà perdu la bataille ». Il parlait du premier iPhone, dont l’écran capacitif était à des années lumières des écrans résistifs que l’on trouvait sur les « smartphones » de l’époque, et qu’on ne pouvait généralement utiliser qu’avec un stylet en plastique très rudimentaire. En gros, le doigt et le multitouch ont remplacé et remplacent toujours très avantageusement ces utilisations là.
Mais ce qui devait arriver, et qui était d’ailleurs prévisible, c’est que, les usages de ces appareils évoluant, nous arrivons à des situations où le doigt n’est évidemment pas le meilleur outil. Normal. A côté de ça, la technologie de ces stylets est justement aujourd’hui très loin du machin en plastique de l’époque. Comme l’a prouvé avec brio la Microsoft Surface, les stylets de ce type sont d’une rapidité et d’une précision redoutable… Il serait donc inepte pour Apple de se dire « Steve Jobs a dit » dans ces conditions. D’ailleurs, il est évident que Steve Jobs lui-même aurait certainement fièrement présenté ce stylet s’il était encore là, se « contredisant » à nouveau comme il l’a fait tant de fois, mais dans ce cas, contrairement à celui de l’iPod vidéo, avec des conditions si différentes qu’on ne peut même plus parler de désinformation mais bien d’une situation qui n’a plus rien à voir.

Mais la morale de cette histoire n’a en fait pas grand-chose à voir avec le Grand Steve Dans Les Cieux ; ce qui me chagrine, c’est plutôt que cette attitude est symptomatique d’une légèreté dans le propos qui, si elle est bien excusable chez les gens qui en parlent en passant, m’irrite beaucoup plus chez des journalistes en général, et chez des journalistes tech en particulier. C’est de la blague / polémique facile / petite pique buzzifiante, et ce n’est ni sérieux ni professionnel. On met en rapport deux choses qu’il est facile de confondre, ou qui se ressemble, et on crée une polémique là où il n’y a pas lieu d’en avoir. Technique millénaire de politiciens, j’aimerais bien ne pas la voir aussi dans la presse.
Et comme je le disais, ça ne concerne pas qu’Apple et Steve Jobs ; Microsoft en prend pour son grade, Google est facile à agiter en épouvantail, etc etc. Alors faut-il être gentil avec tout le monde et tout excuser ? Non, bien sûr. Mais comprendre ce dont on parle et tenter de rester aussi neutre que possible quand on l’analyse me parait être la moindre des choses. Et même si on ne peut pas forcément y arriver tout le temps (on est humains après tout), ne pas ânonner bêtement ce type d’inexactitude (ou y ajouter après la rigolade l’explication en deux mots) me parait être un bon début…

Voilà, c’était ma petite gueulante Patricko-tech-centrique du matin. Sur ce, je vous souhaite à tous et à toutes une bonne journée et un excellent week end !

Des bises. 🙂

September 11th, 2015
  • Stéphane Som

    100% d’accord… Quand ça vient des collègues on rigole ironiquement pour pas lancer de débat, mais quand ça vient de “journaliste” c’est ridicule…
    D’autant plus qu’approuvé ou non par Steve Jobs, finalement on s’en fou un peu, il n’est plus là… On le sort de sa tombe pour faire des clicks.

    Attention petite coquille dans la meule de foin : “Mais comprendre ce dont on parle(r) et tenter de rester “

  • Jimloki

    Bonjour Patrick,

    tu as tout à fait raison sur ce sujet: autre époque, etc… et effectivement ils se sont contre-dit maintes et maintes fois par le passé. La réaction actuelle participe à la guéguerre entre (les fans d’)Apple et (les fans de) Google.

    La presse tech peut faire tout un fromage avec peu de chose (dernier exemple en date: le stylet du Note 5 alors que c’est écrit en toute lettre dans la notice). OK Samsung aurait pu prévoir le coup car ils étaient au courant, mais ne l’ont pas fait mais l’ont indiqué. Tiens, si je mettais mon smartphone dans mon micro-onde pour le sécher car il a pris l’eau…

    C’est difficile d’être objectif quel que soit le domaine et Apple nous a tellement habitué à des produits bien finis, bien pensé, etc… sans compter leurs éternels ‘amazing’, ‘revolutionnary’ ‘best xxx ever made’ et autres superlatifs que les gens en général et la presse tech en particulier attendent le moindre faux pas pour tirer à boulets rouges sur eux. De plus combien de fois on a entendu la presse parler de (et ressasser) ce que la concurrence copie chez Apple et bizarrement très peu de l’inverse alors que c’est fréquent et finalement une bonne chose car cela pousse tout le monde à se réinventer (et nous consommateurs sommes gagnant dans cette histoire)… Combien de fois on a entendu des lancements au 20h des nouveaux produits Apple et pas de la concurrence? Tout ça n’est pas très professionnel.

    Le discours, les petites phrases de ces entreprises lors de leurs keynotes apportent aussi de l’eau au moulin des fans boys des deux côtés.

    Si on pouvait un peu penser à l’essentiel. Un exemple, l’autonomie des smartphones. Mais ces entreprises ne pensent qu’à une chose: la finesse… et on aboutit à un bendgate.

    Un jour on arrivera peut-être à être objectif mais j’en doute. Nous sommes qu’humain après tout comme tu le dis si bien.

  • C’est corrigé, merci !

  • Superbe point de vue. Le contexte d’un propos évolue sans cesse. Citer le propos sans rappeler le contexte, c’est vide de sens. Mais on aime bien croire que celui qui change d’avis est idiot, alors qu’il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis ;). L’adaptation au contexte étant la base même de toute entreprise.

    Venant de non-professionnels du secteur, on comprend le petit troll facile, mais la presse spécialisée… (course au clic, tout ça. Après tout, il faut bien coller aux désirs de son lectorat…)

  • Tout à fait d’accord sur (presque) tout ! A ceci prêt que je pense qu’on est en droit d’attendre des journalistes (spécialisés qui plus est) cette rigueur qu’on a du mal à obtenir ailleurs… ‘Fin bon… :/

  • C’est un peu triste, mais en effet c’est la situation dans laquelle nous nous trouvons… Et le pire c’est qu’on n’est pas obligé de faire chiant pour bien faire ; on peut rigoler et déconner, mais rester rigoureux dans le propos !
    En tout cas c’est ce qu’on essaye de faire dans le RDV Tech… 🙂

  • Big Papoo

    “qui expliqueNT” aussi alors 😉

  • Raaah ! Merci, c’est corrigé.

  • bduval.pro@gmail.com

    Tu as raison, mais tu ne cherches pas les vues, tu ne cherches pas le clic facile en plaçant quelques mots, quelques attaques.

    A mon sens tout cela est aussi très lié à la volonté d’Apple d’avoir personnifié l’entreprise dans Steve Jobs.
    Bien sur cela a des avantages, mais depuis sa mort on a pu constater quelques effets secondaires.

    Combien de fois on a entendu “Apple n’innove plus, mais c’est normal SJ est mort”. Il est presque impossible pour un site/journal grand public de parler d’Apple sans mettre SJ pour ne pas perdre son audience.

    Là on se retrouve à sortir des phrases d’il y a 10 ans lors d’une conférence publique pour promouvoir et vendre un produit. SJ et autres, doivent dire ce qu’ils pensent nécessaire de dire à un instant T.

    En annonçant l’iPhone 5 et l’histoire du pouce, ils travaillaient déjà certainement sur le 6 et même le 6 plus. Ces conférences sont aussi et surtout des vecteurs de communications pour le marketing…

  • Bonjour Patrick,

    J’aime bien ton analyse et je suis partiellement d’accord avec toi.
    Partiellement car je pense que tu oubli un angle d’analyse, celui que Steve Jobs pouvait avoir (seul lui même pourrait nous le dire) une philosophie très différente vis à vis d’une complexification dans l’utilisation d’un outil (les smartphones ou tablettes à écran tactile ) qu’il a voulu très simple.
    Même si la technologie évolue, personne ne peu savoir ce qu’Apple aurait fait avec SJ à sa tête durant ces dernières années. Ce stylet était probablement un projet à l’étude déjà au moment ou SJ était encore vivant, mais combien de projet sont passé à la trappe parce qu’il considérait au final qu’ils n’étaient pas ce qu’il en attendait ?
    Nous ignorons ce qui lui serait passé par la tête et les idées qu’il aurait développées réellement.
    Ce stylet à visiblement de l’avance face à la concurrence existante et comme d’habitude Apple arrivera peut-être à imposer cette techno sur son matériel (et j’en serai le premier heureux, car mon métier dans l’architecture en bénéficierai surement à terme), mais une chose en certaine de mon point de vue, sur ce coup, Apple n’a pas innové en progrès dans l’expérience utilisateur et à contredit les déclarations public de son créateur.
    Je te souhaite un bon Dimanche et merci pour tes émissions.

  • Bien sûr, personne ne pourra jamais savoir ce que pensait Steve Jobs, mais ce qui est sûr c’est qu’il est tout à fait inexact de dire “il avait dit X et donc il se serait toujours tenu à X”, puisque nous avons de très nombreux exemples du contraire.
    Pour ce qui est du stylet et de l’expérience utilisateur de l’iPad en général, il faut bien comprendre l’idée, la philosophie de ce nouveau type d’appareil : donner à tous, y compris aux utilisateurs les moins aguerris, l’accès aux possibilités de l’outil informatique, sans les contraindre à la complexité des ordinateurs classiques (Windows, Mac, etc). Cela entraine une grande simplification bien sûr, et l’iPad est une machine simpliste si on la compare à ces ordinateurs classiques, et même à une machine Android. C’est un compromis conscient, et les bénéfices sont clairs (même si certains ne veulent pas l’admettre) : ils sont, en général, plus faciles à utiliser.
    La question suivante est essentielle : jusqu’ou peut-on pousser les capacités de ces appareils simples, générant par là même une augmentation incrémentale de leurs complexité, tout en s’assurant qu’ils restent suffisamment simples malgré tout pour rester aussi utilisables facilement par ce plus grand nombre.
    Est-ce qu’ils réussiront à pousser le concept jusqu’à permettre de travailler dans des domaines comme la création artistique sérieuse, le dessin industriel et tout le reste, mais sans qu’un iPad devienne un Mac ou un PC ?
    Seul l’avenir nous le dira. Mais il y a une chose intéressante avec les iPads et les iPhones : dans la plupart des cas, les degrés de complexité supplémentaires sont ajoutés derrière la simplicité de base, et elle ne vient pas l’obstruer. App Switching, Touch ID, 3D Touch et tout le reste ne s’impose jamais à l’utilisateur, qui peut ne jamais l’utiliser sans se demander à quoi sert tel bouton ou telle icône.
    Et c’est un peu la même chose avec le Stylet : si on ne veut jamais l’utiliser ou qu’on n’en a pas entendu parler, ça ne viendra pas gêner l’utilisation de l’appareil simple de base.

    On verra bien ce que ça donne… 🙂

  • Elviento

    On peut surtout rajouter que le Stylet ou l’Apple Pencil n’est pas du tout là pour controller l’iPad puisqu’il est vendu en option et sert surtout pour des applications de dessin, calligraphie, architecture, … et que l’outil principal de contrôle reste toujours le doigt…
    Et on ne parle ici que de l’iPad, il n’est nullement question d’utiliser un stylet sur un iPhone…

  • Exactement.