My favorite albums of the 2000s

[EDIT Jan 29] I’m really liking Rdio; it feels like a better Spotify… Better social, great web version, and collection management!(!!) So I made a playlist for this article. :)

Regular people (like renown music critics, famed websites and legendary rock magazines), they do their decade top ten right as the decade ends. That’s kind of silly though, because you’re to close to the events to judge them properly. Right? Right??

So anyway, it’s 2013 and I’ve decided to do a list of my favorite albums of the previous decade. No reason, just because. Please note that these aren’t the “best albums” of the 2000s, just my personal favorites. I’ve also made two completely arbitrary categories (Heart and Punch), because they felt right.

 

– Heart –

The Postal Service – Give Up

This is probably the album that I’ve spent the most time trying to get people to listen to. It’s a magical mix of electronica and emo explosion, which inexplicably works. I’m pretty sure it’s my favorite album of the decade, period.

The Weakerthans – Left and Leaving

There are no words to describe how much I love The Weakerthans. The best way I can explain it is that their music creates a sort of wonderful melancholy for places you’ve never been. Stephen Carroll’s vocals will seem rocky at first, but pretty soon they’ll turn into a warming guide that you won’t want to quite.

Stars – Up in Our Bedroom After the War

Another Canadian band (in case you didn’t know, the Canadian indie scene is amazing). Stars are a bit more “syrupy” maybe, but just as enjoyable. Some tracks I’ve listened to on repeat for days, never getting bored of them (Calendar Girl, Personal). And then of course there’s the cryptically captivating quote at the beginning of this album, which you’ll remember it forever.

(more…)

January 22nd, 2013 | 4 Comments

What being a hacker means

aaron swartz quoteUntil Aaron Swartz committed suicide, I didn’t really know what he was about. But with the outpouring of emotion his death provoked, I read numerous articles on what he did and what he stood for. I’m sure you’ve read many yourselves, so I won’t elaborate.

One thing has touched me more personally though. I read this article on the EFF website, which included the image and the quote on the right : “Be curious. Read widely. Try new things. I think a lot of what people call intelligence just boils down to curiosity”. What a wonderful thing to say… I really think he has a point; not only is curiosity something we should foster and encourage, but it also breeds something we sorely needs, as a society: intelligence itself.

I posted the image on Google+, and got a comment by Rémi Pannequin:“This just exactly sum up the hacker philosophy”. He is so right. Rémi reminded me something I had forgotten, because of age maybe, as my own days of Amiga enthusiasm are far behind me, or maybe because of the constant badgering of people who only advocate in absolutes… Whatever the cause, the term “hacker” has become so associated with piracy and cyber crime that we are starting to forget what pushes people to hack, and try new and different things just to see what happens.

(more…)

January 18th, 2013 | 4 Comments

Anatomie d’un scandale (du net)

Dear english-speakers, I’ve written a few articles in French these last few weeks (interesting things happening in my country!), and I’m sorry if you don’t feel included. So here’s the gist for this one: our most inovative ISPs has just updated its router with a new “adblock” option, which is on by default, and it’s understandably sparking huge debates. I’d love to have your opinion on the topic, if you feel so inclined.

Cette semaine, Free a ému la toile française. J’ai lu beaucoup d’articles et de réactions sur le sujets, et j’ai aussi lu beaucoup d’amalgames grossiers sur les questions que pose cette situation. Comme je l’ai fait dans mon article sur le mariage homosexuel, je vais tenter d’analyser les différentes réactions et de donner mon interprétation de manière aussi dépassionnée que possible.

L’état des lieux :

Pour ceux qui ne connaissent pas la situation, Free a mis à jour sa Freebox le 3 janvier dernier, en intégrant une option qui bloque en théorie la publicité sur tous les sites internet. Ce type d’outil, appelé “adblock”, existe depuis longtemps, et chacun peut facilement installer un logiciel qui a la même fonction sur son ordinateur. Une des spécificités les plus commentées de la version de Free est qu’elle est “active par défaut”.

Les réactions :

Je vais évoquer tour à tour les différentes réactions que j’ai lu, et proposer mon analyse pour chacune. Si l’article est trop long, je vous propose de lire celles qui vous intéressent, pour vous faire une idée sur la chose.

  • La pub est un péché, bon débarras.
    Quand on parle de pub, on entend forcément des gens nous expliquer à quel point la pub est un maléfique, impure, et à proscrire dès que c’est possible. Les mots que j’emploie sont forts, mais le sentiment ne l’est pas moins…
    Je suis le premier, dans mon émission et ailleurs, à relayer l’idée que “si un service est gratuit, c’est nous sommes le produit”. C’est valable pour Facebook, Twitter et d’autres, mais aussi pour la télé, la radio ou les sites web d’information. Je ne referai pas le chapitre sur les méfaits et les bienfaits de la pubs ; contentons nous de dire qu’elle est généralement plus ou moins désagréable, et qu’elle est la source de revenus de ces services, ce que chacun comprendra aisément je pense.
    A partir de ce moment, quel que soit le jugement de valeur qu’on porte sur la publicité en elle-même, il me semble que le fait d’utiliser ces services en en retirant la pub revient à les pirater, au même titre que de télécharger un morceau de musique ou une série télé.

(more…)

January 5th, 2013 | 51 Comments

Un papa et une maman

Ce billet est une adaptation d’un article écrit en anglais il y a déjà quatre ans : Marriage(tm). Le contexte est un peu différent, mais le coeur de l’idée reste le même.

Depuis quelques semaines, nous voyons monter en France une fronde que je pensais réservée aux conservateurs américains, contre le mariage homosexuel (ou son doux euphémisme, le “mariage pour tous”). Un peu décontenancé par ces manifestations que je n’attendais pas chez nous, je me suis dit qu’il serait peut-être intéressant d’en parler en Français aussi, d’une manière aussi dépassionnée que possible.

1) Les enfants

Là où le mouvement américain voulait un mariage “entre un homme et une femme”, les manifestants français mettent en avant l’aspect familial du problème, avec le slogan “Le mariage c’est un papa et une maman”. Je commencerai donc en évoquant cette préoccupation essentielle. Il me semble en effet assez légitime de se demander si le fait d’avoir deux parents du même sexe pourrait avoir des conséquences négatives sur le développement ou l’éducation des enfants. L’implication non dite du fameux slogan est, je pense, double : on se demande d’une part si les enfants grandiront heureux et équilibrés, et d’autre part si, influencés par leur modèle parental, ils seront plus enclin à “devenir” homosexuels.

Ces deux préoccupations, bien que compréhensibles à froid, me semblent réfutées par des années d’expérience empirique… et un peu de bon sens.
D’une part, je n’ai connaissance d’aucune étude sérieuse qui conclurait que les enfants élevés par des couples homosexuels seraient moins heureux que les autres. Ils sont généralement tout aussi socialement adaptés et s’épanouissent tout autant. Les exemples étant statistiquement significatifs, je pense qu’on peut raisonnablement conclure à leur validité et accepter ce consensus scientifique : l’expérience nous prouve que cette peur est infondée.
D’autre part, nous avons aussi constaté que les enfants de couples homosexuels ne sont pas plus ou moins hétérosexuels que les autres. Comme le disait avec humour une page Facebook que je ne retrouve plus, “l’orientation sexuelle des parents détermine l’orientation sexuelle des enfants, comme le prouve le fait qu’aucun homosexuel ne soit jamais né de parents hétéro”. Cette plaisanterie et cette constatation d’évidence évoque une autre vérité : on ne choisi pas son orientation sexuelle, et la sexualité des parents n’a pas pas grand chose à y voir (sinon, encore une fois, les couples hétéro n’auraient jamais d’enfants homosexuels).

(more…)

November 19th, 2012 | 26 Comments

Explaining Windows 8 to Your Parents

Here’s what I believe is the easiest way to explain Windows 8 to non tech savvy people. In this order, everything becomes clear. And yes, I am aware of the irony.

The basics:

  • Windows 7 is like a Mac
    It is a traditional desktop computer.
  • An iPad is a different kind of computer
    Lighter and easier to use, but it cannot run Mac desktop applications.
The new stuff:
  • Windows 8 comes in two versions: Windows RT and Windows 8 Pro.
  • Windows RT is like an iPad
    A tablet computer: it doesn’t run your old Windows 7 desktop applications.
  • Windows 8 Pro is like a Mac… which could also run iPad apps
    Runs Windows 7 style desktop applications AND Windows RT tablet style applications.

That’s it really, you can stop reading here. The rest of the article is just tech and marketing ramblings that I wanted to get out of my system. Enjoy explaining Windows 8 to your parents, aunts, uncles, grandparents and confused colleagues!

(more…)

October 31st, 2012 | 5 Comments

Something’s gotta give…

Dear all,

I’ve written this message two or three times already, so I’ll keep it short and as pain-free as possible. If you want to know more, I’ve included parts from the relevant emails below.

So here it is: The Movielicious and The Phileas Club are going on indeterminate hiatus, and likely won’t be coming back. I have loved and still love both shows (and the wonderful hosts) a whole damn much; one is some of the most fun I’ve ever had, and one is some of the most interesting discussions I’ve ever had. And I have loved and still love the communities that have formed around these “daring” endeavors even more. To all of you reading this; if I could kiss you right now, I honestly would. Like, full on. Even the guys. Just as an unwanted thank you.
But still, with many things to take into account, I have made the decision that I needed to take a breather somewhere, and that’s the only place I could find room. And hey, three and four years aren’t bad runs, right? We’ll always have the memories (some silly, some horrific, some fascinating), and if I ever find a way to bend the space-time continuum to get more hours out of a day, I’ll seriously consider resurrecting the shows. In the mean time, you’ll be able to find all episodes in RSS and iTunes form, hopefully forever.

There are two things this doesn’t mean though:
- It doesn’t mean this was a wanted or easy decision. Far from it. Tears might even have been shed, but it’s ok cause I’m French and love chick flicks anyway. Also, I said “maybe”, alright? “Maybe” means it’s not for sure. There might have not been any tears at all for all you know, so quit harassing me.
- It doesn’t mean I’m “retiring”. Probably the opposite in fact. First, I’m still doing my French shows (hey, a chance to learn a new language!), second I’m still happy to guest on any show that will have me (guesting is way easier than producing), and third, down the line it’ll hopefully give me more time to write blog articles, do videos, create silly one off things, etc.

So there you go; as promised, below is the long version. Hugs to all!

(more…)

August 31st, 2012 | 30 Comments

The two most important features in iOS 6

Ok, so the next version of the iPhone and iPad iOS 6 was announced a few days ago at the WWDC keynote. It adds a few cool features to both the iPhone and the iPad, but here are the two features that I believe are really important:

FaceTime on cellular (and phone numbers)

This is a lot bigger than people realize. The important part of Facetime isn’t actually the video, it’s the fact that you can call someone without using your minutes. It didn’t matter much when it was only enabled on WiFi, but once it works on 3/4G as well, its full power will be unlocked: Facetime is an incredibly disruptive VoIP service.
Two reasons for that:
- Many people don’t know this, but you don’t have to use the video. Once you’re on a Facetime call, press the home button and it’s just… a call. No video. A ton more use cases, and a lot less bandwidth needed for spotty cell reception.
- You don’t need to build a friends list, or be connected to a specific service. If you can do Facetime, you just do it. And you can easily transform a “regular” call into a Facetime call, too: just press the “Facetime” button on the phone. This is the absolute genius of the system: it doesn’t need you to manage it, it just comes on top of the contact list you already have. Beautiful. Of course not everyone has an iPhone (or an iPad or Mac), but it can still severely cut down on minute costs, and take us one step closer to an all-data driven phone bill. (more…)

June 13th, 2012 | 3 Comments

Le Puits des Mémoires

[MAJ] L’édition électronique est en fait déjà disponible (sur iBook / Kindle), à 12€ au lieu de 16€ en physique. A noter que l’iBook store propose toujours un extrait gratuit ; en l’occurrence presque 3 chapitres. Ca serait dommage de se priver !

Dans cet article, je vais vous parler du tome 1 du “Puits des Mémoires”, l’excellent roman d’heroic fantasy de mon ami Gabriel Katz. Mais avant ça je vais faire un petit voyage dans le temps…
Si vous n’avez que faire des mes états d’âme, passez directement à la section “Le livre” juste en dessous !

Les souvenirs :

Le Puits des Mémoires, c’est pour moi plus qu’un livre, c’est un retour aux racines de l’adolescence et de ce qui fait un peu ce que je suis aujourd’hui : le jeu de rôle. Je suis sûr que nous sommes nombreux dans ce cas ; à dix ou douze ans, nous découvrions, émerveillés, la première édition de Donjons et Dragons (la boite rouge), qui nous permettrait de vivre des aventures dont les générations précédentes ne pouvaient pas même rêver. Très vite, mes amis et moi sommes tombés amoureux de ce passe temps merveilleux, de ces scènes de théâtre étranges qui se jouaient dans notre imagination. Dés de toutes les couleurs, nombreux volumes de l’édition avancée (déjà en anglais pour avoir les tous derniers), innombrables “Livres dont vous êtes le héros”… D’autres jeux comme l’Appel de Cthulhu, Cyberpunk ou le français Mega… Lecture avide du magazine Casus Belli et retrouvailles du samedi à la boutique spécialisée du coin (l’Oeuf Cube pour les parisiens)… Ca rappelle sans doute des souvenirs à beaucoup d’entre vous.

Et puis nous nous sommes lié d’amitié avec un jeune homme dont l’imagination et le talent allaient transformer notre façon de jouer. Très vite, Gabriel s’est senti à l’étroit dans les règles et les descriptions des manuels achetés en magasin… Il était lui aussi un très grand fan de jeux de rôles, mais si ces derniers représentaient le pouvoir de l’imagination, pourquoi n’irait-on pas aller au bout du délire ? Adieu les règles que d’autres avaient décidé pour nous ! Oubliés les univers dont les descriptions étaient récitées comme une leçon de grammaire ! Gabriel voulait faire plus que gérer une histoire : il voulait créer un univers.

Et c’est ce qu’il a fait, avec nous pour l’accompagner, à de nombreuses reprises. Au fil du temps, les règles des jeux qu’il créait se sont vues réduites au stricte nécessaire, puisque tout se passait dans les descriptions et les décisions. L’important était le monde, les personnages, les joueurs et leurs choix. Nous avons tour à tour joué aux flics rebelles, fait virevolter nos vaisseaux spatiaux dans des galaxies lointaines, navigué la hiérarchie d’occultes sociétés secrètes, affronté les plus féroces barbares des terres communes, et vécu encore bien d’autres aventures incroyables.

L’une de ces aventures a commencé il y a cinq ou six ans, peut-être plus. Nous étions deux joueurs ce soir là, et nous reprenions le monde d’heroic fantasy créé quelques années auparavant, pour une nouvelle partie. Je vous laisserai découvrir les premières pages du livre pour savoir de quoi il en retournait, puisque ce sont ces aventures qui se retrouvent désormais édités dans cette trilogie, Le Puits des Mémoires, dont le premier volume vient de sortir.
Vous comprendrez que ce roman est pour moi un peu plus qu’un roman… Et que je suis donc d’autant plus fier de pouvoir dire qu’il est excellent !

(more…)

May 31st, 2012 | 20 Comments

Souvenirs de campagne

Note to my lovely English-speaking audience: my blog articles are usually in English so that everyone can read them. But this is so France-centric (2012 presidential elections) that I’m doing this one in French. The Google translated version is here, for those who are feeling adventurous. We’ll be back with our regular programming soon. :)

Pendant l’entre deux tours de l’élection présidentielle, j’ai eu quelques réflexions que j’ai partagé avec ceux qui me font la gentillesse de me suivre sur les réseaux sociaux (sur Google+ en particulier, celui-ci se prêtant à mon sens plus que les autres à la discussion).
Ces textes, j’ai du me faire un peu violence pour les écrire : l’ambiance était vraiment rude sur le net, et j’avais l’impression que le fait de parler m’attirerait les foudres de certaines de mes connaissances. Dit comme ça ça semble idiot ; quelques jours seulement après l’élection (moment où j’écris ces lignes) penser qu’il puisse y avoir eu tant d’animosité semble exagéré. Mais c’était pourtant le cas : je ressentait une vraie intolérance, qui ne me paraissait pas justifiée. Pire, qui m’effrayait ! Et je pensais ne pas être le seul dans ce cas…

L’une des raisons pour lesquelles je me suis lancé était donc celle-ci : expliquer pourquoi ces attitudes me paraissaient injustifiées ou exagérées, et renouer (à mon petit niveau) un dialogue plus sain. Au final, j’ai choisi cette voie au lieu de m’outrer dans mon coin des invectives faciles (et violentes) que je voyais ici et là.

L’autre raison était le désespoir de constater la pauvreté des débats télévisés. Toujours intéressé par la politique, j’ai tenté de suivre les discussions et de comprendre les enjeux en écoutant parler ceux qui les détiennent. Hélas, je n’y ai trouvé qu’engueulades, coupures de paroles, outrages feints et attitudes indignes de notre république. Déçu, j’ai voulu créer des propres mini-discussions, contrôlées par un ton de départ posé, analytique et réfléchi. Quelques extrêmes mis à part, les discussions sont restées polies et respectueuses, et j’ai pu constater qu’il n’y avait aussi des gens capables de se parler même quand ils n’étaient pas d’accord. Ca m’a fait beaucoup de bien, et c’est déjà ça !

Enfin, en relisant ces trois messages, je me suis rendu compte que je construisais en fait ma réflexion sur l’image de la droite en France dans son ensemble, en cercles excentriques (le leader, le parti, les sympathisants). D’aucun prétendront que tout ça est le fait des “excès de Sarkozy”. Je crois qu’ils se trompent ; je parle bien de l’image de la droite en France, telle que je la ressent depuis que j’ai l’âge de voter. Je ne vais pas refaire mes réflexions ici, les textes parlent d’eux-mêmes.

Bref, je ne voulais pas que ces analyses et ces réflexions disparaissent dans les méandres de Google+. Je les ai donc copié ici pour la postérité, ainsi que les liens vers les articles originaux qui incluent les commentaires et les discussions qui en ont découlé. J’y reviendrais sans doute un jour, histoire de voir comment les choses ont évolué. D’ici disons… cinq ans ? :)

(more…)

May 8th, 2012 | 1 Comment

What I’d Like To See In (the next version of) iCloud

The promise of iCloud is really cool: a full MacOS/iOS integrated syncing system. But the actual iCloud is… only ok. There are a lot of things still missing from the system, some of them critical. In this article, I’ll try to describe a few of the things that I’d like to see in its next evolution. It won’t be as long as the previous one about iOS 6, but I think I’m actually more excited about the changes discussed here… Let’s go:

  • Background syncing for documents and data
    iCloud-stored documents suffer an important flaw: they are only synced when the application is launched. This defeats half the purpose of syncing to local storage in the first place (a strong differentiator with Google’s approach), the problem being that if you don’t have an internet connection when you launch your app, you don’t have your document at all.
    So I’d like to see these documents downloaded to all devices the moment they’re updated or saved. Basically, the system should manage this syncing, not the application itself.
  • Web apps for iWork (and iLife, and more)
    This is another one I feel really makes the iCloud offering incomplete: the iCloud.com version of iWork barely allows downloading documents, and the only trace of iLife is the semi-hidden iPhoto journals repository. Also AWOL are Reminders and Notes.
    I believe the bare minimum would be for documents to be viewable on the web. Hopefully the closing of iWorks.com means its features (viewing, sharing, commenting) will be rolled into iCloud.com, but I would also like to see full galleries for iPhoto (events, faces, etc) and iMovie, as well as a Garageband “jukebox” for example. Being away from your own machine wouldn’t mean you’re completely cut off from your “stuff”, which is the whole point of iCloud. Heck, the welcome screen on iCloud.com is organized as a series of apps, so let’s get more apps! :)
    NB: Basic editing would be a nice bonus, but I could see Apple never going there (their idea is that your “devices” are the best place for your documents, not a web browser). (more…)
May 1st, 2012 | 3 Comments